Blogchevron_right Comptabilité, social et juridique chevron_right5 minutes pour comprendre: le compte de résultat

5 minutes pour comprendre: le compte de résultat

Date de dernière mise à jour: 2 février 2021

Partage FacebookPartage LinkedIn

1. Qu’est-ce qu’un compte de résultat?

Le compte de résultat d’une entreprise est un document comptable dans lequel se trouve le détail des produits générés et des charges consommées par cette entreprise au cours d’un exercice comptable. Cela permet d’obtenir le résultat net et de voir ainsi si une entreprise a enregistré un bénéfice ou une perte pendant un exercice donné.

Le compte de résultat, qui fait partie des états financiers de l’entreprise aux côtés du bilan et des annexes, se décompose en réalité selon une triple distinction au niveau des opérations: celles relatives à l’activité économique courante, c’est le résultat d’exploitation; celles relatives aux incidences de la gestion financière, c’est le résultat financier; et celles relatives aux opérations exceptionnelles, c’est le résultat exceptionnel.

Le compte de résultat a donc pour objectif de renseigner l’ensemble des partenaires d’une entreprise sur les performances réalisées par celle-ci. Il existe en réalité deux types de public pour lesquels ce document comptable est assez important. D’une part, l’administration fiscale. Le compte de résultat permet à celle-ci de prendre connaissance du bénéfice réalisé par une entreprise. Et d’autre part, ceux qui pourraient potentiellement financer l’entreprise. Cela va leur permettre d’en savoir davantage sur les performances et la rentabilité de la société.

Notons que lorsqu’on parle de compte de résultat prévisionnel, il s’agit d’un tableau qui comprend le chiffre d'affaires prévisionnel, les charges d'exploitation prévisionnelles, les impôts et taxes prévisionnels, les charges financières prévisionnelles et les amortissements prévisionnels. Ce tableau revêt d’une importance particulière en phase de création d’entreprise car il permet notamment de présenter des hypothèses réalistes de chiffre d'affaires, de budgétiser les charges fixes et variables et de présenter un résultat prévisionnel.

Sachez que chez Clementine, nos experts-comptables sont à votre service pour vous faire gagner du temps, et ce, au meilleur tarif possible. Contactez-nous pour en savoir davantage sur nos offres.

2. Que contient le compte de résultat?

Le compte de résultat reprend l’ensemble des flux ayant impacté positivement ou négativement le patrimoine d’une entrepriseau cours d’un exercice comptable donné. L’impact positif relevant des produits obtenus qui ont apporté de la valeur à l’entreprise et l’impact négatif étant les charges payées qui ont enlevé de la valeur à l’entreprise.

Sa structure ressemble fortement à celle d’un bilan comptable. Il se présente ainsi sous la forme de deux colonnes, avec les charges à gauche et les produits à droite. Comme pour le bilan avec l’actif et le passif, les totaux des deux colonnes doivent ici aussi être égaux.

Comme indiqué plus haut, il faut savoir que les charges et les produits du compte de résultat sont divisés en trois catégories: les charges et produits d’exploitation, les charges et produits financiers et les charges et produits exceptionnels.

A. Les charges

1) Les charges d’exploitation

Les charges d'exploitation regroupent: les achats de marchandises, fournitures et matières premières, les variations de stocks, les frais divers de location, entretien et réparation, les impôts et taxes liés à l’exploitation, les charges de personnel et les dotations aux amortissements et provisions d’exploitation.

2) Les charges financières

Les charges financières, qui sont la plupart du temps moins conséquentes que les charges d'exploitation, comprennent: les intérêts bancaires, les escomptes accordés, les dotations aux amortissements et provisions financières et les différences négatives de change.

3) Les charges exceptionnelles

Les charges exceptionnelles, qui ne sont pas liées à l'activité d'exploitation, regroupent: des pénalités et amendes, des subventions accordées, des rappels d’impôts et des moins-values sur des cessions d’actifs.

B. Les produits

1) Les produits d’exploitation

Les produits d'exploitation regroupent: les produits des ventes de marchandises, les produits des ventes de biens et de services, les reprises sur provisions et amortissements et les subventions.

2) Les produits financiers

Les produits financiers comprennent: les escomptes obtenus, les revenus de prêts accordés, les revenus issus de titres de participation et les différences positives de change.

3) Les produits exceptionnels

Les produits exceptionnels regroupent: les remboursements d’impôts, les pénalités perçues sur les règlements des ventes et les plus-values sur des cessions d'éléments d’actif.

C’est en calculant la différence entre les produits exceptionnels et les charges exceptionnelles que l’on obtient alors le résultat exceptionnel. Le même procédé permet d’également obtenir les résultats d’exploitation et financier. Enfin, en additionnant les trois résultats, on obtient le résultat net de l’entreprise. Notons que pour le calcul de l’impôt, le résultat de base est le résultat fiscal et non le résultat comptable. La différence s’explique par l’existence de charges non déductibles fiscalement (amendes,…) et des produits non imposables (certaines plus-values de cession).

1. Le résultat d’exploitation est issu de l'activité courante de l'entreprise. S’il est négatif, cela témoigne d’une mauvaise maitrise des coûts ou d’un chiffre d'affaires insuffisant pour répartir les charges fixes. La solution? Augmenter le chiffre d'affaires ou diminuer les charges. Ou idéalement combiner les deux.

2. Le résultat financier traduit la politique financière de l'entreprise. Dans le cadre d’une entreprise commerciale n'ayant pas vocation à générer des produits financiers, ce résultat sera généralement négatif étant donné qu’il n’y a pas de produits financiers, tandis qu’il existe des charges financières dès qu’il y a un emprunt.

3. Le résultat exceptionnel ne constitue quant à lui pas un indicateur pertinent dans le cadre du pilotage car il ne permettra pas de juger de la rentabilité durable de la société.

En bref, si les charges sont supérieures aux produits, le résultat est négatif et l'entreprise réalise une perte. On inscrit alors le montant de la perte en bas de la colonne des produits, afin d'équilibrer les deux colonnes du compte de résultat. Si les produits sont supérieurs aux charges, le résultat est positif et l'entreprise réalise des bénéfices. On reporte alors le bénéfice en bas de la colonne des charges pour obtenir l'égalité des totaux des charges et des produits.

3. Quelle différence entre le compte de résultat et le bilan?

Établir un compte de résultat est une obligation pour chaque entreprise, au même titre que le bilan. Ces documents de synthèse, tous deux des tableaux à deux colonnes obligatoirement équilibrées, permettent d’évaluer les performances de la société. Ils représentent tous les deux l’activité de l’entreprise et sont établis lors de la clôture de l’exercice comptable.

Le compte de résultat sert quant à lui plus particulièrement à informer, que ce soient les parties internes mais aussi externes à l’entreprise, à propos de la santé financière de celle-ci et de la rentabilité de son exploitation. Il permet donc de mesurer si, au cours de la période comptable qui vient de s'écouler, l'entreprise s'est enrichie ou, au contraire, a perdu de la valeur.

Notons que, contrairement au bilan qui récapitule le patrimoine d'une entreprise et ses variations depuis sa création, le compte de résultat est une photographie du seul exercice comptable donné. Il ne tient donc pas du tout compte de ce qu’il s’est passé au cours des exercices précédents. Sachez tout de même que le résultat qui en ressort intègre les capitaux propres qui figurent dans le passif du bilan. Grâce à l’analyse du compte de résultat, on est capable de comprendre par quels mouvements comptables on a abouti au résultat net.

Si vous souhaitez obtenir une analyse approfondie de votre compte de résultat, il est généralement recommandé de prendre contact avec un spécialiste. Chez Clementine, nos experts-comptables sont à votre service pour vous aider au mieux. Ils vous aideront à réaliser votre compte de résultat et à en comprendre l’ensemble des indicateurs.

Autres articles à lire

Démarrez votre essai gratuit de 14 jours dès aujourd’hui

Clementine est la solution idéale pour gérer de façon simple, rapide et efficace votre comptabilité.
On sera toujours là pour vous aider !

Commencez gratuitement Stella