Blogchevron_right Comptabilité, social et juridique chevron_rightÀ quoi sert le bilan prévisionnel?

À quoi sert le bilan prévisionnel?

Date de dernière mise à jour: 5 février 2021

Partage FacebookPartage LinkedIn

Le bilan prévisionnel est un élément important du prévisionnel financier et la partie financière du business plan, qui comporte également une partie centrée sur l’étude de marché. Photographie du patrimoine d’une entreprise à un moment donné, il permet de définir sa situation prévisionnelle pendant ses premières années d’activité.

Ce document comptable doit obligatoirement contenir un bilan, un compte de résultat prévisionnel (le but étant de déterminer un chiffre d'affaires prévisionnel à réaliser tout en tenant compte des charges prévisionnelles liées à l’activité), un solde intermédiaire de gestion (l'objectif étant ici de pouvoir faire ressortir différents indicateurs tels que la valeur ajoutée ou encore l'excédent brut d’exploitation), un budget, un plan de financement, un tableau de financement sur plusieurs années, un tableau des investissements et un tableau de trésorerie. D’autres informations comme le seuil de rentabilité, la marge commerciale, le niveau d’endettement ou la capacité d’autofinancement sont également intégrées. Le bilan, qui permet de calculer le fonds de roulement, le besoin en fonds de roulement (BFR, il correspond au besoin, ou à l’excédent, de trésorerie lié aux décalages de caisse) et la trésorerie nette, est à réaliser dans le cadre du business plan.

Reflétant l’état du patrimoine de l’entreprise à un instant T, le bilan prévisionnel recense ce que la société va posséder, l’actif, et ce qu’elle devra, le passif. Cela consiste donc en un ensemble de tableaux financiers et d’indicateurs qui traduisent les prévisions de l’entrepreneur par rapport aux premières années d’activité de son entreprise. Le bilan permet ainsi d’évaluer la viabilité financière de la société et résume ce qu’elle va réaliser dans le courant de l’année. Il s’agit d’estimer le plus précisément possible les résultats futurs afin de vous fixer des objectifs réalistes.

Dans cette optique, il est conseillé de se faire aider par un expert-comptable. Sachez que chez Clementine, ils sont à votre service afin de vous faire gagner du temps tout en réduisant vos coûts.

Gérer sa rentabilité

Le bilan prévisionnel est donc pris par l’entreprise comme un outil de pilotage pour tenir ses objectifs de rentabilité à plus ou moins long terme, anticiper les risques de faillite et prévoir les plans d’actions. Imposé par la loi pour les grandes entreprises (les sociétés commerciales qui ont soit plus de 300 salariés, soit un chiffre d'affaires supérieur à 180 000 euros HT), il est également indispensable à tout entrepreneur au moment d’une demande de financement auprès des banques, qui chercheront à évaluer la rentabilité à terme de votre entreprise. Un tel document témoigne en outre du sérieux de l’entrepreneur. Soulignons aussi que les investisseurs bénéficient grâce au bilan de plus de visibilité sur le projet qu’ils pourraient être tentés de rejoindre.

Notons que le bilan prévisionnel permet également, lorsque les prévisions ne sont pas au rendez-vous, d’anticiper des difficultés de trésorerie. L’entrepreneur pourra encadrer ses dépenses, prévoir les mois qui impliqueront des coûts conséquents (les échéances de TVA ou de charges sociales), vérifier que sa marge est conforme à ce qui était prévu, etc.

Le bilan permet aussi à l’entrepreneur de disposer, avant de lancer son activité, d’un signal d’alarme qui l’avertira en cas d’éventuelle incohérence de son projet ou d’une insuffisance de rentabilité. Cela va lui éviter des difficultés qu’il aurait très certainement rencontrées avec la version initiale de son projet. Il faudra alors le retravailler et trouver d’autres solutions pour démarrer l’activité sur des bases solides.

Sachez qu’il est généralement recommandé d’établir deux bilans prévisionnels: le premier bilan doit respecter les attentes et les prévisions de la direction de l’entreprise tout en restant objectif, tandis que le deuxième doit être beaucoup plus pessimiste et représenter la situation financière dans le pire des cas. Ceci afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Quelles limites?

Il existe deux inconvénients majeurs au bilan prévisionnel. Le premier, c’est que le bilan consiste en une photographie du patrimoine de l’entreprise à un instant T, qui est la date de clôture de l’exercice comptable. Par conséquent, il ne donne qu’une vision très partielle de l’entreprise, notamment en ce qui concerne le besoin en fonds de roulement puisque le stock d’une entreprise dépend souvent de la saisonnalité.

Le deuxième, c’est que le bilan prévisionnel donne une vision comptable de l’entreprise basée sur le coût historique et non une vision financière basée sur la valeur de marché. Cela va indéniablement avoir un impact sur la comparaison qui peut être faite entre la valeur des fonds propres de l’entreprise et sa capitalisation boursière par exemple.

Si vous souhaitez être accompagné dans la réalisation de votre bilan prévisionnel, n’hésitez pas à contacter Clementine. Nos experts-comptables sont à votre service pour répondre à toutes vos questions et vous aider au mieux.

Autres articles à lire

Démarrez votre essai gratuit de 14 jours dès aujourd’hui

Clementine est la solution idéale pour gérer de façon simple, rapide et efficace votre comptabilité.
On sera toujours là pour vous aider !

Commencez gratuitement Stella