Blogchevron_right Taxes et impôts chevron_right Les cotisations Madelin

Les cotisations Madelin

Date de dernière mise à jour: 22 novembre 2016

La fin d’année approche et vous souhaitez souscrire un contrat Madelin ou verser le maximum possible sur un contrat existant, voici les règles et les limites à respecter pour l’année 2016

Qui peut souscrire un contrat Madelin ?

Les travailleurs indépendants imposés dans la catégorie des BIC ou des BNC ainsi que les dirigeants non-salariés (gérants majoritaires de SARL notamment) peuvent souscrire ce type de contrat.

Pourquoi souscrire un contrat Madelin ?

La souscription de différents contrats Madelin ouvrent droit, le moment venu, à de meilleures indemnisations et prises en charge que le régime obligatoire

Quel type de contrat souscrire ?

Il existe 4 types de contrats d’assurance dans le cadre fiscal de la loi Madelin :

  • Le contrat de mutuelle Madelin,
  • Le contrat de prévoyance Madelin,
  • Le contrat de retraite Madelin,
  • Le contrat de perte d’emploi Madelin.

Quels avantages fiscaux ?

La loi n° 94-126 du 11 Février 1994 dite « loi Madelin » reprise par l’article 154 bis du CGI permet au travailleur non salarié de déduire de son revenu imposable les cotisations versées au titre d’un contrat Madelin, uniquement s’il est à jour dans le règlement de ses cotisations obligatoires.

Toutefois, il existe un plafond de déductibilité. Celui-ci est déterminé en fonction du plafond annuel de la Sécurité Sociale (38 616 € en 2016) et du montant de la rémunération brute perçue au cours de l’année 2016.

Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le sitewww.loimadelin.comrubrique « calcul du disponible ».

Faites vous conseiller au quotidien par un de nos comptables, à partir de 69€ HT/Mois.

Autres articles à lire

Démarrez votre essai gratuit de 14 jours dès aujourd’hui !

Clementine est la solution idéale pour gérer de façon simple, rapide et efficace votre comptabilité.
On sera toujours là pour vous aider !

Commencez gratuitement Stella