Créez votre entreprise gratuitement

Création d'entreprise en ligne

Choisissez votre statut :

Avis Google
Comment ça marche ?
Une solution simple et rapide, à moindres coûts. En 8 minutes.
Répondez à nos questions
Choisissez le statut juridique
Choisissez le statut juridique qui vous paraît le plus adapté ou contactez un de nos experts en création d'entreprise pour qu'il vous accompagne.
Révision comptable
Obtenez votre projet de statut
Obtenez votre projet de statut en moins de 8 minutes ou choisissez notre offre pour votre création d'enteprise.
Bilan comptable
Recevez votre K-Bis
Recevez votre K-Bis en moins de 48h auprès du Greffe. Commencez à gérer votre entreprise grâce à l'application Clementine.

La presse en parle

BFM Business
Les Echos
L'Est Républicain
Le journal des entreprises

Des milliers d'entrepreneurs nous font déjà confiance

C’est très pratique, j’ai créé mes statuts en ligne la veille de mon dépôt de capital à la banque : rien à dire ni à modifier c’est top ! Nous avons créé notre société en moins d’une semaine et sans prise de tête.

A.SIMON
Président de SF Distribution

star star star star star

Les experts sont très disponibles et réactifs, toutes nos démarches ont été prises en charge par Clementine. De plus le prévisionnel proposé nous permet d’y voir plus clair dans le lancement de notre Start-Up.

M. BORNANT
Présidente de Summerwine

star star star star star

J’ai d’abord créé mes statuts en ligne pour créer par moi-même notre entreprise. Finalement j’ai laissé Clementine s’en charger et je ne regrette pas, j’aurais perdu beaucoup plus de temps et sans doute fait plus d’erreurs si j’avais finalisé ma création seul.

Nicolas L.
Gérant de JNN Conseil

star star star star star
Léo, Expert-Comptable en ligne chez Clementine
Parlez à un pro.

Nos Experts oeuvrent pour le succès des entrepreneurs

ou appelez le 03 83 93 14 14
Du lundi au vendredi de 9h à 19h

Les questions fréquentes

Nous pourrions peut-être y répondre ici

Quel est le processus de création d’une entreprise ?

Pour commencer, bien choisir la forme du statut juridique est une étape importante car il est long et onéreux de les modifier par la suite. Dans un second temps, il vous faut faire rédiger ou relire votre projet de statuts juridiques puis les déposer à votre banque professionnelle pour le dépôt des fonds apportés au capital social.
En général, les statuts sont conçus par des juristes comme un formulaire administratif à personnaliser afin de vous authentifier. Dans ce cas, il s'agit d'identifier la future entreprise et de définir son futur fonctionnement. Néanmoins, cela nécessite parfois une écriture spécifique, par exemple en cas de pactes entre actionnaires ou de clauses spécifiques sur la rémunération du dirigeant. Dans ce cas, la mission coûte plus cher.
Une fois le dépôt des fonds effectué, la banque doit vous remettre un certificat de dépôt des fonds apportés à retranscrire aux juristes pour la préparation des statuts juridiques définitifs. C’est à ce moment là que vous devez signer et parapher les statuts ainsi que d'autres formalités administratives pour les institutions légales.
Enfin, ces formalités nécessitent des règlements pour le greffe et la diffusion d’une annonce légale qui officialise la naissance de votre entreprise. C’est à partir de ce moment là que vous pourrez recevoir votre K-bis.

Comment choisir votre statut juridique ?

Le choix du statut juridique doit être pris en fonction de la situation du ou des dirigeants et de ses perspectives d’évolution.
D’une part, le choix repose sur la couverture sociale, le dirigeant souhaite-t-il cotiser pour sa retraite, souhaite-t-il avoir un bulletin de paye, souhaite-t-il être affilié au RSI ?
Certains entrepreneurs préféreront des charges sociales plus élevées pour se garantir une bonne couverture et d’autres, l’inverse. D’autre part, le choix repose sur les évolutions anticipées telles que la future venue d’associé(s) par l’intermédiaire de levée de fonds ou bien de souplesse sur les modifications à venir des statuts.

Dans tous les cas, il reste toujours possible de transformer par la suite un statut de SAS en SARL ou inversement mais cela a un coût généralement élevé.

Combien de temps faut-il pour recevoir le K-bis ?

Ce qui prend le plus de temps est généralement la partie administrative mais il ne faut pas sous-estimer le temps à consacrer au choix du statut, à la relecture et au dépôt des fonds à la banque. Il y a 2 manières de procéder : soit par courrier (2 à 3 semaines), soit par mail (4 à 5 jours).
Dans le cas où les démarches sont faites avec un support papier, ce qui prendra le plus de temps sera l’échange des documents à signer tels que les statuts et les formalités administratives mais aussi l'obtention d'un rendez-vous chez le banquier pour déposer vos fonds.
Dans le cas où les démarches sont effectuées 100% en ligne, vous pouvez gagner énormément de temps grâce à notre technologie qui permet de signer électroniquement les documents. Sachez qu'il n'y a pas d’attente pour obtenir un rendez-vous en ligne avec une banque professionnelle connectée et moins d’attente avec le greffe. Ainsi, dès que la signature des statuts juridiques est faite par le ou les associés et sous réserve de non-retard particulier du greffe, le K-bis peut être obtenu dans un délai variant entre 3 jours et 3 semaines maximum.

A quoi correspond la création d’entreprise gratuite proposée ?

Nous vous proposons de vous accompagner de A à Z pour la création de votre entreprise. Du choix du statut juridique jusqu’à sa rédaction par nos juristes ainsi que l’obtention de votre K-bis en établissant les formalités administratives à votre place, nous nous occupons de tout. C’est ainsi, que nous avons créé le pack premium, vous disposez d’une création d’entreprise gratuite et accompagnée par nos juristes en choisissant dès lors de confier votre comptabilité à notre cabinet comptable. Votre suivi comptable et vos démarches en seront simplifiés.

La prestation de création inclut-elle du conseil ?

Oui, toutes nos prestations comptables incluent du conseil illimité. Autrement dit, en nous confiant la création de votre entreprise, vous vous engagez à signer une lettre de mission d’expertise-comptable pour que nous fassions votre comptabilité. La déontologie de notre profession nous demande en effet de n’effectuer la création de votre entreprise que si nous tenons également votre comptabilité par la suite.

Quel est le coût de revient de la société ?

Zéro, du point de vue de la mission juridique et de la création de la société. Vous vous engagez seulement à confier votre comptabilité à notre cabinet comptable en ligne. Il reste donc les coûts dits « obligatoires » et donc inévitables à tous les créateurs d’entreprises. Il faut compter entre 100 et 200€ pour l’annonce légale et 40€ pour l’immatriculation au greffe. Astuce : si vous pensiez mettre 1€ au capital social, pensez qu’il peut servir à payer ces démarches administratives, donc n’hésitez pas à mettre quelques centaines d’euros au minimum.

Quelle sont les aides pour créer une entreprise ?

Lors de la création d’une entreprise, il est possible de bénéficier d’aides afin de financer le projet de création. Voici quelques exemples d’aides financières possibles :

  • Le prêt à taux zéro : NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d'Entreprise) aide les jeunes entrepreneurs à créer ou reprendre une entreprise. Il accompagne l’entrepreneur dans son projet, vérifie le plan financier et peut également décerner un prêt à taux zéro.
  • L’ARCE (aide de Pôle emploi) : cette aide consiste à verser 45% des allocations chômage restantes au capital de l’entreprise créée par le demandeur d’emploi.
  • Les aides OSEO : il s’agit d’un établissement public qui a pour mission de soutenir les créations d’entreprises. Il propose plusieurs aides financières (subventions, avances d’argent, prêts à taux zéro…).
  • Aide à la création d’entreprise pour les personnes handicapées : l’Agefiph propose des subventions pour les personnes handicapées qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise.

Où sera domiciliée votre entreprise ?

La domiciliation doit obligatoirement apparaître sur l’ensemble des documents officiels de l’entreprise, il faut donc bien déterminer le siège social de la future entreprise. Il existe plusieurs possibilités du lieu de domiciliation d’une entreprise. Lors de la création d’une entreprise, le siège de la nouvelle entreprise peut être établi au domicile de l’entrepreneur, à la location d'un espace de travail, à l'utilisation de locaux d’une autre entreprise ou encore faire appel à une société de domiciliation.

Comment se former à l'entreprenariat ?

La création d’une entreprise nécessite de nombreuses compétences en gestion, comptabilité, droit, social et techniques commerciales. Il est donc essentiel de bien de se former afin d’optimiser les chances de réussite de l’entreprise.
Il existe de nombreuses formations vous permettant de renforcer vos connaissances du monde de l’entreprenariat. Durant ces formations, c’est aussi l’occasion de rencontrer des professionnels de la création d’entreprise et des personnes dans votre situation. C’est l’occasion d’échanger avec des spécialistes. Il est également possible de rencontrer des acteurs financiers qui peuvent éventuellement vous aider à la création de votre entreprise.

Les questions fréquentes

Nous pourrions peut-être y répondre ici

Pour commencer, bien choisir la forme du statut juridique est une étape importante car il est long et onéreux de les modifier par la suite. Dans un second temps, il vous faut faire rédiger ou relire votre projet de statuts juridiques puis les déposer à votre banque professionnelle pour le dépôt des fonds apportés au capital social.
En général, les statuts sont conçus par des juristes comme un formulaire administratif à personnaliser afin de vous authentifier. Dans ce cas, il s'agit d'identifier la future entreprise et de définir son futur fonctionnement. Néanmoins, cela nécessite parfois une écriture spécifique, par exemple en cas de pactes entre actionnaires ou de clauses spécifiques sur la rémunération du dirigeant. Dans ce cas, la mission coûte plus cher.
Une fois le dépôt des fonds effectué, la banque doit vous remettre un certificat de dépôt des fonds apportés à retranscrire aux juristes pour la préparation des statuts juridiques définitifs. C’est à ce moment là que vous devez signer et parapher les statuts ainsi que d'autres formalités administratives pour les institutions légales.
Enfin, ces formalités nécessitent des règlements pour le greffe et la diffusion d’une annonce légale qui officialise la naissance de votre entreprise. C’est à partir de ce moment là que vous pourrez recevoir votre K-bis.

Le choix du statut juridique doit être pris en fonction de la situation du ou des dirigeants et de ses perspectives d’évolution.
D’une part, le choix repose sur la couverture sociale, le dirigeant souhaite-t-il cotiser pour sa retraite, souhaite-t-il avoir un bulletin de paye, souhaite-t-il être affilié au RSI ?
Certains entrepreneurs préféreront des charges sociales plus élevées pour se garantir une bonne couverture et d’autres, l’inverse. D’autre part, le choix repose sur les évolutions anticipées telles que la future venue d’associé(s) par l’intermédiaire de levée de fonds ou bien de souplesse sur les modifications à venir des statuts.

Dans tous les cas, il reste toujours possible de transformer par la suite un statut de SAS en SARL ou inversement mais cela a un coût généralement élevé.

Ce qui prend le plus de temps est généralement la partie administrative mais il ne faut pas sous-estimer le temps à consacrer au choix du statut, à la relecture et au dépôt des fonds à la banque. Il y a 2 manières de procéder : soit par courrier (2 à 3 semaines), soit par mail (4 à 5 jours).
Dans le cas où les démarches sont faites avec un support papier, ce qui prendra le plus de temps sera l’échange des documents à signer tels que les statuts et les formalités administratives mais aussi l'obtention d'un rendez-vous chez le banquier pour déposer vos fonds.
Dans le cas où les démarches sont effectuées 100% en ligne, vous pouvez gagner énormément de temps grâce à notre technologie qui permet de signer électroniquement les documents. Sachez qu'il n'y a pas d’attente pour obtenir un rendez-vous en ligne avec une banque professionnelle connectée et moins d’attente avec le greffe. Ainsi, dès que la signature des statuts juridiques est faite par le ou les associés et sous réserve de non-retard particulier du greffe, le K-bis peut être obtenu dans un délai variant entre 3 jours et 3 semaines maximum.

Nous vous proposons de vous accompagner de A à Z pour la création de votre entreprise. Du choix du statut juridique jusqu’à sa rédaction par nos juristes ainsi que l’obtention de votre K-bis en établissant les formalités administratives à votre place, nous nous occupons de tout. C’est ainsi, que nous avons créé le pack premium, vous disposez d’une création d’entreprise gratuite et accompagnée par nos juristes en choisissant dès lors de confier votre comptabilité à notre cabinet comptable. Votre suivi comptable et vos démarches en seront simplifiés.

Oui, toutes nos prestations comptables incluent du conseil illimité. Autrement dit, en nous confiant la création de votre entreprise, vous vous engagez à signer une lettre de mission d’expertise-comptable pour que nous fassions votre comptabilité. La déontologie de notre profession nous demande en effet de n’effectuer la création de votre entreprise que si nous tenons également votre comptabilité par la suite.

Zéro, du point de vue de la mission juridique et de la création de la société. Vous vous engagez seulement à confier votre comptabilité à notre cabinet comptable en ligne. Il reste donc les coûts dits « obligatoires » et donc inévitables à tous les créateurs d’entreprises. Il faut compter entre 100 et 200€ pour l’annonce légale et 40€ pour l’immatriculation au greffe. Astuce : si vous pensiez mettre 1€ au capital social, pensez qu’il peut servir à payer ces démarches administratives, donc n’hésitez pas à mettre quelques centaines d’euros au minimum.

Lors de la création d’une entreprise, il est possible de bénéficier d’aides afin de financer le projet de création. Voici quelques exemples d’aides financières possibles :

  • Le prêt à taux zéro : NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d'Entreprise) aide les jeunes entrepreneurs à créer ou reprendre une entreprise. Il accompagne l’entrepreneur dans son projet, vérifie le plan financier et peut également décerner un prêt à taux zéro.
  • L’ARCE (aide de Pôle emploi) : cette aide consiste à verser 45% des allocations chômage restantes au capital de l’entreprise créée par le demandeur d’emploi.
  • Les aides OSEO : il s’agit d’un établissement public qui a pour mission de soutenir les créations d’entreprises. Il propose plusieurs aides financières (subventions, avances d’argent, prêts à taux zéro…).
  • Aide à la création d’entreprise pour les personnes handicapées : l’Agefiph propose des subventions pour les personnes handicapées qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise.

La domiciliation doit obligatoirement apparaître sur l’ensemble des documents officiels de l’entreprise, il faut donc bien déterminer le siège social de la future entreprise. Il existe plusieurs possibilités du lieu de domiciliation d’une entreprise. Lors de la création d’une entreprise, le siège de la nouvelle entreprise peut être établi au domicile de l’entrepreneur, à la location d'un espace de travail, à l'utilisation de locaux d’une autre entreprise ou encore faire appel à une société de domiciliation.

La création d’une entreprise nécessite de nombreuses compétences en gestion, comptabilité, droit, social et techniques commerciales. Il est donc essentiel de bien de se former afin d’optimiser les chances de réussite de l’entreprise.
Il existe de nombreuses formations vous permettant de renforcer vos connaissances du monde de l’entreprenariat. Durant ces formations, c’est aussi l’occasion de rencontrer des professionnels de la création d’entreprise et des personnes dans votre situation. C’est l’occasion d’échanger avec des spécialistes. Il est également possible de rencontrer des acteurs financiers qui peuvent éventuellement vous aider à la création de votre entreprise.