Liste des prestations comptables > QUELLE IMPOSITION POUR MON SALON DE COIFFURE ?

QUELLE IMPOSITION POUR MON SALON DE COIFFURE ?

Pour un salon de coiffure, les bénéfices réalisés constituent des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) imposables en fonction du statut juridique choisi et des options fiscales. L’entrepreneur est libre de choisir entre l’impôt sur le revenu et l’impôt sur les sociétés sauf si la création du salon est une entreprise individuelle. Ce cas particulier oblige d’être imposé à l’impôt sur le revenu.

Léo, Création d'entreprise en ligne chez Clementine

Des questions à propos de la gestion de votre entreprise ?
Appelez-nous au 03 83 93 14 14 ou par chat.

Devis gratuit et simulation

Estimer ma compta

Les questions fréquentes à propos de gérer un salon de coiffure

Nous pourrions peut-être y répondre ici

QUEL RÉGIME DE TVA APPLICABLE POUR MON SALON DE COIFFURE ?

L’activité d’un salon de coiffure est automatiquement soumise au taux normal de TVA. En revanche, les produits vendus du salon de coiffure sont soumis aux taux de TVA qui leurs sont propres. Les produits qui sont utilisés dans le cadre de la prestation peuvent être compris dans le montant de la prestation et ainsi imposables au taux de la prestation. Enfin, les salons de coiffure sont concernés par la plupart des impôts et taxes sur les activités commerciales comme la CFE, la TVA ou encore la CVAE.

QUELLES SONT LES PRINCIPALES OBLIGATIONS POUR LES COIFFEURS ?

L’activité de coiffeur exige de respecter certaines règles :

  • L’affichage des prix doit l'être toutes taxes comprises. (TTC)
  • Les factures doivent contenir la somme à payer hors taxes et toutes taxes comprises.
  • Respecter les règles de sécurité relatives aux incendies
  • En cas de diffusion de musique, il faut une autorisation de la SACEM.
  • Respecter les réglementations liées à la prestation de services haute gamme comme un service de spa ou de beauté.

QUELLES SONT LES CONDITIONS POUR ÊTRE COIFFEUR CHEZ SOI ?

Si vous choisissez de réaliser votre entreprise de coiffure chez vous, certaines conditions doivent être respectées. Tout d'abord, il faut obtenir l’autorisation du bailleur de votre logement ainsi que l’autorisation de la mairie. De plus, il faut respecter les normes ERP (établissement recevant du public). Ensuite, il faut établir une déclaration auprès de votre assureur lui informant que votre lieu d’habitation est aussi un lieu professionnel. Il est possible de demander l’avis d’un architecte pour confirmer que les normes de sécurité sont respectées. Enfin, il faut également être en possession d’un diplôme si il s’agit d’un salon de coiffure pour femme.

Les questions fréquentes à propos de gérer un salon de coiffure

Nous pourrions peut-être y répondre ici

L’activité d’un salon de coiffure est automatiquement soumise au taux normal de TVA. En revanche, les produits vendus du salon de coiffure sont soumis aux taux de TVA qui leurs sont propres. Les produits qui sont utilisés dans le cadre de la prestation peuvent être compris dans le montant de la prestation et ainsi imposables au taux de la prestation. Enfin, les salons de coiffure sont concernés par la plupart des impôts et taxes sur les activités commerciales comme la CFE, la TVA ou encore la CVAE.

L’activité de coiffeur exige de respecter certaines règles :

  • L’affichage des prix doit l'être toutes taxes comprises. (TTC)
  • Les factures doivent contenir la somme à payer hors taxes et toutes taxes comprises.
  • Respecter les règles de sécurité relatives aux incendies
  • En cas de diffusion de musique, il faut une autorisation de la SACEM.
  • Respecter les réglementations liées à la prestation de services haute gamme comme un service de spa ou de beauté.

Si vous choisissez de réaliser votre entreprise de coiffure chez vous, certaines conditions doivent être respectées. Tout d'abord, il faut obtenir l’autorisation du bailleur de votre logement ainsi que l’autorisation de la mairie. De plus, il faut respecter les normes ERP (établissement recevant du public). Ensuite, il faut établir une déclaration auprès de votre assureur lui informant que votre lieu d’habitation est aussi un lieu professionnel. Il est possible de demander l’avis d’un architecte pour confirmer que les normes de sécurité sont respectées. Enfin, il faut également être en possession d’un diplôme si il s’agit d’un salon de coiffure pour femme.