Liste des métiers > QUEL STATUT JURIDIQUE CHOISIR POUR ÊTRE CHAUFFEUR DE TAXI ?

Devenir chauffeur taxi

Léo, Création d'entreprise en ligne chez Clementine

Des questions à propos de votre statut ?
Appelez-nous au 03 83 93 14 14 ou par chat.

Comment ça marche ?

Etape création

1. Votre identité

Etape création

2. Votre activité

Etape création

3. Votre société

QUEL STATUT JURIDIQUE CHOISIR POUR ÊTRE CHAUFFEUR DE TAXI ?

Pour exercer le métier de chauffeur taxi, il faut bien évidemment être titulaire du Permis B depuis au moins deux ans. Il faut également être titulaire de l’unité d’enseignement de prévention et secours civiques de niveau 1. De plus, il ne faut pas être soumis à une condamnation du code de la route ou une peine criminelle ou correctionnelle d’au moins 6 mois d’emprisonnement. Enfin, une dernière condition, il ne faut pas avoir subi un retrait définitif de la carte professionnelle de taxi dans les dix dernières années ou encore être exclu pour fraude à l’examen du certificat.

Les questions fréquentes pour être chauffeur de taxi

Nous pourrions peut-être y répondre ici

QUELLES SONT LES CONDITIONS POUR EXERCER CETTE PROFESSION ?

Il existe plusieurs statuts juridiques adaptés à la création d’une entreprise de taxi. L’un des critères pour choisir son statut juridique est le nombre de personnes qui crée la société. Si le projet de création d’entreprise est prévu par une personne seule, les statuts juridiques adéquats sont l’EURL ou la SASU. En revanche, si le projet se fait avec des associés, les statuts juridiques correspondants seront les SARL ou les SAS.

QUELS DOCUMENTS NÉCESSAIRES POUR LANCER L’ACTIVITÉ ?

La création d’une entreprise demande du temps et de l’investissement. Dès la création, de nombreux documents sont nécessaires pour valider le projet. Le premier document à avoir est le certificat de registre des transports qui comporte les statuts, le dépôt de capital, le plan prévisionnel, les pièces d’identité, diplôme, etc. Ensuite, il faut faire une demande de Kbis qui sera comme la carte d’identité de l’entreprise. Enfin, il faut avoir fait une demande de licence ou registre VTC pour créer une entreprise de transports de personnes.

QUELLES FORMATIONS POUR OUVRIR SON ENTREPRISE DE TAXI ?

Pour exercer un métier de transport de personnes, il est nécessaire d’avoir certaines capacités professionnelles. Cette capacité professionnelle s’obtient en obtenant un examen annuel sur la gestion d’entreprise de transports de personnes et les réglementations sociales et professionnelles. Autrement, il faut avoir une équivalence de diplôme de niveau 3 (BTS transport, diplôme EMTR,…).

Les questions fréquentes pour être chauffeur de taxi

Nous pourrions peut-être y répondre ici

Il existe plusieurs statuts juridiques adaptés à la création d’une entreprise de taxi. L’un des critères pour choisir son statut juridique est le nombre de personnes qui crée la société. Si le projet de création d’entreprise est prévu par une personne seule, les statuts juridiques adéquats sont l’EURL ou la SASU. En revanche, si le projet se fait avec des associés, les statuts juridiques correspondants seront les SARL ou les SAS.

La création d’une entreprise demande du temps et de l’investissement. Dès la création, de nombreux documents sont nécessaires pour valider le projet. Le premier document à avoir est le certificat de registre des transports qui comporte les statuts, le dépôt de capital, le plan prévisionnel, les pièces d’identité, diplôme, etc. Ensuite, il faut faire une demande de Kbis qui sera comme la carte d’identité de l’entreprise. Enfin, il faut avoir fait une demande de licence ou registre VTC pour créer une entreprise de transports de personnes.

Pour exercer un métier de transport de personnes, il est nécessaire d’avoir certaines capacités professionnelles. Cette capacité professionnelle s’obtient en obtenant un examen annuel sur la gestion d’entreprise de transports de personnes et les réglementations sociales et professionnelles. Autrement, il faut avoir une équivalence de diplôme de niveau 3 (BTS transport, diplôme EMTR,…).