Création

Import Export

Bien démarrer votre comptabilité en créant votre entreprise chez un Expert-Comptable.

  • Aide au choix du statut par nos juristes
  • Prise en main des formalités administratives
  • Obtention de votre K-bis rapidement

Certifiez votre comptabilité avec l’Expert-Comptable Clementine

Parlez-nous un peu de votre entreprise

Wave hero
  • Aide au choix du statut par nos juristes
  • Prise en main des formalités administratives
  • Obtention de votre K-bis rapidement

Certifiez votre comptabilité avec l’Expert-Comptable Clementine

Parlez-nous un peu de votre entreprise

Vague footer

Rejoignez plus de 8 000 entrepreneurs comme vous

Rejoignez plus de 8 000 entrepreneurs comme vous

Logo GoogleNote Google 4,3/5 (+ 1000 avis)

Création de votre entreprise en 3 étapes

Etape 1

Choisissez votre
statut juridique

Etape 2

Nous rédigeons vos
statuts

Etape 3

Obtenez votre
KBIS

Créer son entreprise
d’import export

  • Une entreprise d’import export est une société dont l’activité consiste en l’importation et l’exportation de biens et/ou services entre différents pays. La société va ainsi acheter des marchandises à d’autres entreprises pour ensuite les revendre en son nom propre sur des marchés étrangers, en y appliquant une marge qui lui permet de se rémunérer.

  • En règle générale, ces sociétés se consacrent particulièrement à certains pays, certaines zones géographiques ou certaines familles de produits. Leur succès dépend en grande partie de l’expertise qu’elles peuvent avoir des produits et des marchés dans lesquels elles sont spécialisées. Il s’agit de la langue, de la culture, des mentalités, des usages commerciaux, ou encore de l’environnement politique et économique.

  • Une entreprise d’import export gère l’ensemble des aspects de la commercialisation de ses produits sur le marché étranger. C’est pourquoi elle doit posséder une infrastructure logistique (entrepôts, moyens de transport), un réseau de distribution local (filiales, réseaux de détaillants) et un réseau de contacts professionnels locaux. Difficile donc de débarquer dans le commerce international si vous n’avez pas une solide expérience dans le domaine.

Import Export

Un business plan indispensable

Avant de vous lancer, il faut que vous passiez par l’élaboration d’un business plan. Cela va vous permettre d’analyser le marché, trouver les marchandises que vous souhaitez exploiter et les pays dans lesquels vous voulez travailler.

Étant donné le secteur très concurrentiel dans lequel vous vous engagez, votre objectif de rentabilité passera par le fait de vendre des produits qui vous démarqueront de vos concurrents et  de trouver le fournisseur qui vous proposera le prix le plus attractif afin que votre marge soit la plus large possible.

Dans ce document, ne vous contentez donc pas d’estimations financières. Expliquez la genèse du projet, les difficultés que vous risquez de rencontrer, les raisons qui feront votre succès, etc. Tout doit être argumenté car ce document vous sera très utile au moment de convaincre la banque de vous prêter de quoi lancer votre activité.

Choisir le bon statut juridique

Pour créer votre entreprise d’import export, vous avez le choix entre plusieurs statuts juridiques: la société, l’entreprise individuelle ou la micro-entreprise.

Afin de choisir le meilleur pour vous, pensez à votre modèle économique et à vos besoins. Voyez aussi quels sont les droits et les devoirs des associés et du gérant de chacune des formes juridiques.

Créer une micro-entreprise peut ainsi paraître tentant, étant donné sa facilité et sa rapidité de création. Néanmoins, sachez que ce statut n’est pas adapté à une activité d’import export. Lancer une entreprise dans ce domaine amène à déclarer un chiffre d’affaires élevé et à prendre des risques financiers en achetant beaucoup de marchandises. Or, le régime de micro-entrepreneur ne permet ni de déclarer un chiffre d’affaires conséquent, ni de récupérer la TVA payée sur les achats

Selon que vous vous lanciez seul ou avec un ou plusieurs associés, il est donc plutôt recommandé de vous diriger vers des statuts comme la SAS et la SARL ou leurs formes unipersonnelles, la SASU et l’EURL. En optant pour un de ces statuts, vous serez également en mesure de protéger votre patrimoine privé grâce à une responsabilité limitée à votre apport au capital social de votre entreprise.

Si vous n’êtes pas sûr de ce qui sera le meilleur choix pour vous, n’hésitez pas à contacter nos équipes d’experts-comptables. Ils vous aiguilleront au mieux dans la création de votre entreprise.

Import Export
Import Export

Les formalités d’immatriculation

Lorsque vous créez une entreprise d’import export, vous devez déposer les statuts de celle-ci au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) ou au greffe du tribunal de commerce dont relève votre activité. Ainsi, une fois votre dossier avalisé, vous recevrez votre immatriculation.

Le coût de votre immatriculation dépend du statut juridique que vous aurez choisi. C’est gratuit si vous avez décidé de vous lancer en tant que micro-entrepreneur, mais vous devez compter plusieurs centaines d’euros pour une société.

Une fois la société officiellement créée (immatriculée donc), une annonce devra être publiée dans un journal d’annonces légales (JAL) afin d’informer les acteurs économiques de la création de celle-ci. Le coût de la parution est d'environ 150 euros.

Vous pouvez retrouver les détails des démarches nécessaires à la création de votre société dans nos fiches pratiques (SAS, SASU, SARL, EURL et micro-entreprise). Le processus y est repris étape par étape pour vous guider au mieux.

Créer votre entreprise
Import Export
Import Export

Trois régimes d’imposition

Votre régime d’imposition va dépendre de deux éléments: votre statut juridique, mais aussi votre chiffre d’affaires.

Trois régimes existent: le régime micro-fiscal (celui du micro-entrepreneur), le régime réel-simplifié et le régime du bénéfice réel. Ils se distinguent par des seuils de chiffre d’affaires différents et des dispositifs plus ou moins complexes.

Par ailleurs, les deux types d’impôt auxquels une entreprise peut être soumise sont:

  • Par ailleurs, les deux types d’impôt auxquels une entreprise peut être soumise sont:
  • L’impôt sur les revenus (IR) au barème progressif de l'impôt sur le revenu

En principe, une société est imposée à l’impôt sur les sociétés, mais il est possible de faire le choix de l’impôt sur le revenu. C’est le cas pour la SAS, la SASU et la SARL (pendant cinq exercices). C’est l’inverse pour l’EURL qui est imposée à l’IR, mais qui peut faire le choix de l’IS. Pour la micro-entreprise, c’est l’IR obligatoirement.

Vague footer

L'offre adaptée aux entrepreneurs

Illustration
Création d'entreprise

Nous créons votre entreprise SASU / SAS / SARL etc, en vous conseillant et en rédigeant vos statuts.

0€+ formalités légales
Questions fréquentes

Quelle formation faut-il pour lancer une entreprise d’import export ?

add

Existe-t-il une règlementation spécifique pour l’import export ?

add

Est-il possible de créer son entreprise d’import export avec le statut de micro-entrepreneur ?

add

Créez votre entreprise en toute sérénité avec Clementine

Clementine est la solution idéale pour gérer de façon simple, rapide et efficace votre comptabilité.
On sera toujours là pour vous aider !

Commencez gratuitement Stella