Liste des métiers > QUELLE FORME JURIDIQUE POUR OUVRIR UNE AUTO-ÉCOLE ?

Ouvrir une auto-école

Léo, Création d'entreprise en ligne chez Clementine

Des questions à propos de votre statut ?
Appelez-nous au 03 83 93 14 14 ou par chat.

Comment ça marche ?

Etape création

1. Votre identité

Etape création

2. Votre activité

Etape création

3. Votre société

QUELLE FORME JURIDIQUE POUR OUVRIR UNE AUTO-ÉCOLE ?

Un entrepreneur avec le projet de créer une auto-école a le choix entre plusieurs formes juridiques. L’entrepreneur peut choisir de créer une entreprise en auto-entrepreneur, en société ou encore en société unipersonnelle . Cela regroupe donc les entreprises individuelles, les EIRL, les SASU, les EURL, les SARL, les SAS… Le choix va dépendre de votre situation et de vos souhaits en matière de fiscalité et de responsabilité. Toutefois, les créateurs d’auto-école choisissent généralement la création d’une SAS / SARL ou encore leurs formes unipersonnelles (SASU, EURL).

Les questions fréquentes à propos de l'ouverture d'une auto-école

Nous pourrions peut-être y répondre ici

QUELLES SONT LES QUALIFICATIONS NÉCESSAIRES POUR OUVRIR UNE AUTO-ÉCOLE ?

Pour pouvoir diriger une entreprise d’auto-école, il est nécessaire de posséder de nombreuses qualifications et répondre à certains critères. Un dirigeant d’auto-école doit en premier lieu être âgé de plus de 23 ans. Il faut également posséder le diplôme permettant de diriger une auto-école. Si vous n’êtes pas titulaire de ce diplôme, il faut alors suivre une formation agréée pour l’enseignement de la conduite à autrui. De plus, le dirigeant de l’auto-école ne doit pas avoir été condamné pour une infraction du code de la route et ne doit pas être interdit d’exercer une activité commerciale. Toutes ces conditions doivent être remplies pour pouvoir ouvrir votre auto-école.

QUELS TYPES D’ÉTABLISSEMENT FAUT-IL POUR OUVRIR UNE AUTO-ÉCOLE ?

Pour ouvrir une auto-école, le choix de l’établissement est essentiel et doit répondre à différents critères. Cet établissement étant destiné à l’enseignement, ces critères permettent d’assurer une bonne formation. L’établissement doit posséder une entrée indépendante de toute autre activité. Il doit également comporter une salle pour l’inscription des élèves et une autre salle destinée à l’enseignement. Cette salle de cours doit être correctement isolée pour permettre un enseignement dans de bonnes conditions. De plus, l’établissement doit avoir une superficie de plus de 25 m² et doit être conforme aux règles d’hygiène, de sécurité et d’accessibilité.

QUELLES SONT LES RÉGLEMENTATIONS CONCERNANT LES VÉHICULES ?

Le véhicule école est votre outil de travail. Celui-ci doit répondre à de nombreux critères pour être utilisé. Un véhicule d’auto-école doit obtenir en premier lieu une autorisation de mise en circulation avec la mention « véhicule école » sur le certificat d’immatriculation. Le véhicule école doit comporter un équipement bien spécifique à savoir une double commande de frein, de débrayage et d’accélération. L’instructeur doit également avoir à porter de main une commande d’avertissement sonore, de feux et de changement de direction. Le véhicule possède aussi quatre rétroviseurs latéraux extérieurs à gauche et à droite du véhicule.

Les questions fréquentes à propos de l'ouverture d'une auto-école

Nous pourrions peut-être y répondre ici

Pour pouvoir diriger une entreprise d’auto-école, il est nécessaire de posséder de nombreuses qualifications et répondre à certains critères. Un dirigeant d’auto-école doit en premier lieu être âgé de plus de 23 ans. Il faut également posséder le diplôme permettant de diriger une auto-école. Si vous n’êtes pas titulaire de ce diplôme, il faut alors suivre une formation agréée pour l’enseignement de la conduite à autrui. De plus, le dirigeant de l’auto-école ne doit pas avoir été condamné pour une infraction du code de la route et ne doit pas être interdit d’exercer une activité commerciale. Toutes ces conditions doivent être remplies pour pouvoir ouvrir votre auto-école.

Pour ouvrir une auto-école, le choix de l’établissement est essentiel et doit répondre à différents critères. Cet établissement étant destiné à l’enseignement, ces critères permettent d’assurer une bonne formation. L’établissement doit posséder une entrée indépendante de toute autre activité. Il doit également comporter une salle pour l’inscription des élèves et une autre salle destinée à l’enseignement. Cette salle de cours doit être correctement isolée pour permettre un enseignement dans de bonnes conditions. De plus, l’établissement doit avoir une superficie de plus de 25 m² et doit être conforme aux règles d’hygiène, de sécurité et d’accessibilité.

Le véhicule école est votre outil de travail. Celui-ci doit répondre à de nombreux critères pour être utilisé. Un véhicule d’auto-école doit obtenir en premier lieu une autorisation de mise en circulation avec la mention « véhicule école » sur le certificat d’immatriculation. Le véhicule école doit comporter un équipement bien spécifique à savoir une double commande de frein, de débrayage et d’accélération. L’instructeur doit également avoir à porter de main une commande d’avertissement sonore, de feux et de changement de direction. Le véhicule possède aussi quatre rétroviseurs latéraux extérieurs à gauche et à droite du véhicule.