Liste des métiers > QUELLE FORME JURIDIQUE POUR L’OUVERTURE D’UN FAST-FOOD ?

Ouvrir un fast-food

Léo, Création d'entreprise en ligne chez Clementine

Des questions à propos de votre statut ?
Appelez-nous au 03 83 93 14 14 ou par chat.

Comment ça marche ?

Etape création

1. Votre identité

Etape création

2. Votre activité

Etape création

3. Votre société

QUELLE FORME JURIDIQUE POUR L’OUVERTURE D’UN FAST-FOOD ?

S’agissant d’un restaurant, l’ouverture d’un fast-food va se diriger vers la forme juridique adéquate pour un restaurant. Dans la pratique, il est possible d’ouvrir un restaurant avec tous les formes juridique (entreprise individuelle ou société). Toutefois, Dans la majorité des cas, les restaurants sont des sociétés. Deux formes juridiques se démarquent pour l’ouverture d’un restaurant, à savoir une SARL ou une SAS. Ces formes juridiques comportent des avantages qui s’adaptent à ce genre de structure.

Les questions fréquentes à propos de l'ouverture d'un fast-food

Nous pourrions peut-être y répondre ici

COMMENT DEVENIR RESTAURATEUR ?

Pour ouvrir un fast-food, il n’y a pas d’études spécifiques pour se lancer. En effet, aucun diplôme ne doit impérativement être obtenu pour ouvrir un restaurant. Cependant, se lancer dans ce secteur d’activité demande de nombreuses connaissances dans l’administration, l’hygiène, la comptabilité, gestion d’une salle… Il existe de nombreuses formations de quelques jours dans chacun des domaines pour parfaire ses connaissances dans la gestion d’une entreprise.

FAST-FOOD AVEC UNE FRANCHISE OU PROJET PERSONNEL ?

Il existe deux situations pour ouvrir un fast-food. Il peut s’agir d’un projet personnel que vous réalisez par vous-même ou ouvrir un fast-food qui est relié par une franchise. Dans le cas où vous réalisez seul ce projet, vous êtes maître à bord. Vous lancez vous-même un nouvel établissement de fast-food. A l’inverse, si vous choisissez d’ouvrir un fast-food par le biais d’une franchise, cela permet de maximiser les chances de réussite du projet puisque la marque est déjà connue et possède déjà une clientèle.

QUELS TYPES DE RESTAURANT RENTRE DANS LA CATÉGORIE « FAST-FOOD » ?

D’après la définition de l’INSEE, un restaurant rapide correspond à la fourniture au comptoir d’aliments et de boissons à consommer sur place ou à emporter. Les activités concernées par cette définition sont donc les chaines de fast-food (KFC, McDonald…), les pizzerias qui proposent des ventes à emporter, les pâtisseries (viennoiseries, croissanteries, crêperies…), les sandwicheries, les friteries, les drive, les ventes de glaces sur place et à emporter ou encore les activités des salons de thé.

Les questions fréquentes à propos de l'ouverture d'un fast-food

Nous pourrions peut-être y répondre ici

Pour ouvrir un fast-food, il n’y a pas d’études spécifiques pour se lancer. En effet, aucun diplôme ne doit impérativement être obtenu pour ouvrir un restaurant. Cependant, se lancer dans ce secteur d’activité demande de nombreuses connaissances dans l’administration, l’hygiène, la comptabilité, gestion d’une salle… Il existe de nombreuses formations de quelques jours dans chacun des domaines pour parfaire ses connaissances dans la gestion d’une entreprise.

Il existe deux situations pour ouvrir un fast-food. Il peut s’agir d’un projet personnel que vous réalisez par vous-même ou ouvrir un fast-food qui est relié par une franchise. Dans le cas où vous réalisez seul ce projet, vous êtes maître à bord. Vous lancez vous-même un nouvel établissement de fast-food. A l’inverse, si vous choisissez d’ouvrir un fast-food par le biais d’une franchise, cela permet de maximiser les chances de réussite du projet puisque la marque est déjà connue et possède déjà une clientèle.

D’après la définition de l’INSEE, un restaurant rapide correspond à la fourniture au comptoir d’aliments et de boissons à consommer sur place ou à emporter. Les activités concernées par cette définition sont donc les chaines de fast-food (KFC, McDonald…), les pizzerias qui proposent des ventes à emporter, les pâtisseries (viennoiseries, croissanteries, crêperies…), les sandwicheries, les friteries, les drive, les ventes de glaces sur place et à emporter ou encore les activités des salons de thé.