🎃 Offre spéciale Halloween : 80€ offerts pour toute souscription avant le 31 octobre 2020. Me rappeler gratuitement.

Créer une micro-entreprise

Le statut de micro-entrepreneur est un régime simplifié pour les entrepreneurs qui souhaite se lancer dans une activité professionnelle. Il s'agit d'un statut relativement récent (apparition en 2008 suite à la loi de la modernisation de l'économie) et correspond à un régime simplifié de l'entreprise individuelle.

Wave hero
2 associés minimum
1 ou plusieurs gérants
Capital social libre

Quels sont les avantages de la micro-entreprise ?

remove
Le statut de micro-entrepreneur présente de nombreux avantages. Dans un premier temps, les démarches pour devenir micro-entrepreneur sont fortement simplifiées. Cette simplicité est la première cause de la popularité de ce statut pour les entrepreneurs. De plus, les démarches pour le calcul et le paiement des charges sociales sont également simplifiés. Cela implique aussi, une fiscalité et une comptabilité relativement simple (exonération et avantages fiscaux). Pour résumé, le plus gros avantage de ce statut est sa simplicité.

Quels sont les inconvénients de la micro-entreprise ?

remove
Ce statut ne présente pas seulement des avantages. Il existe quelques inconvénients comme pour tout type de statut professionnel. L'un des premiers inconvénients de ce statut est au niveau des cotisations. Celles-ci sont calculées en fonction du chiffre d'affaires et non pas sur les bénéfices réalisé. De plus, la TVA sur les achats professionnels ne peut pas être récupérée par l'entrepreneur. Concernant la taille de l'entreprise, un micro-entrepreneur ne peut pas employer un salarié, l'entrepreneur doit tout gérer seul. Enfin, le chiffre d'affaires est limité, passé ce seuil, il est nécessaire de changer de statut.

Quel est le régime fiscal pour un micro-entrepreneur ?

remove
Un micro-entrepreneur a des devoirs fiscaux que toute forme de société, mais ceux-ci sont relativement faibles. La micro-entrepreneur est soumis à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux s'il s'agit d'une activité commerciale ou artistique ou la catégorie des bénéfices non-commerciaux pour une activité libérale.

Quel régime social pour un micro-entrepreneur ?

remove
Un micro-entrepreneur est affilié au régime social des indépendants, c'est-à-dire le RSI. Toutefois, depuis le 1er janvier 2018, ce régime social est transférer au régime général de la Sécurité sociale. Ce nouveau système permet d'assurer aux indépendants une qualité de protection a la même hauteur qu'un salarié.

Quelles sont les étapes à suivre pour devenir micro-entreprenur ?

remove
Les démarches pour devenir micro-entrepreneur sont énormément simplifiées par rapport à la création d'une société. Pour devenir micro-entrepreneur, il suffit d'une déclaration auprès du centre de formalité des entreprises (CFE). En fonction de votre activité professionnelle, il faudra s'adresser à la chambre de commerce et de l'industrie (activité commerciale), à la chambre des métiers et de l'artisanat (Activité artisanale ou commerciale et artisanale ou encore à l'URSSAF (activité libérale). Suite à cette déclaration, vous recevrez votre numéro SIRET, des informations sur votre régime d'imposition et de la TVA et toutes les coordonnée nécessaires pour effectuer vos obligations fiscales.

Où exercer son activité ?

remove
Un micro-entrepreneur a la possibilité d'effectuer son activité de trois façons différentes. Il peut choisir d'exercer depuis son domicile, d'utiliser un local professionnel par le biais d'une location ou d'un achat ou encore exercer dans une société de domiciliation. Pour exercer son activité à domicile, certaines règle doivent impérativement être respectées. Il faut tout d'abord vérifier que votre contrat de location n'interdit pas l'exercice d'une activité professionnelle dans votre logement.

Quelle assurance faut-il pour devenir micro-entrepreneur ?

remove
Comme pour toute activité professionnelle, il est impératif de souscrire une assurance afin d'assurer la protection de votre activité, mais aussi de vos clients. Ils existent de nombreuses offres d'assurance qui propose des garanties adaptées à ce statut professionnel. Une assurance de responsabilité civile ou autre souscrite en tant que particulier ne peut pas protéger votre activité professionnelle. L'assurance pour votre micro-entreprise permet de vous protéger des éventuels dommages causés par vous ou par un tiers (fournisseurs, client...), il est donc essentiel de ne pas omettre cette étape.

Quelles sont les aides pour devenir micro-entrepreneur ?

remove
Lors de la création de votre entreprise, le financement peut être un frein. Mais sachez qu'il existe de nombreuses aides financières qui sont là pour vous aider dans votre projet de création d'entreprise. Dans certains cas, Pôle emploi peut autoriser le maintien des allocation chômage, si vous êtes demandeur d'emploi, une demande d'ACCRE est possible. L'ACCRE ou l'Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'Entreprise est une aide ouverte aux entrepreneurs depuis 2009. Cette aide permet avant tout d'être exonéré des charges sociales durant les trois première année d'activité. Pour bénéficier de cette aide, il faut en faire la demande dans les 45 jours après la création de votre entreprise.

Quelles sont mes obligations comptables ?

remove
En tant que micro-entrepreneur, la comptabilité est relativement simple du fait de la simplicité de ce statut. Certains documents sont toutefois obligatoires. Un micro-entrepreneur doit tenir à jour un livre de recettes encaissées, organiser de façon chronologique et contenant certaines mentions obligatoires comme le montant et l'origine des recettes, le mode de paiement ou encore la référence des pièces justificatives. De plus, l'entrepreneur doit également tenir un registre des achats dans le cas où l'activité a pour objet la vente de marchandises, de fournitures ou des prestation d'hébergement.

Faut-il un compte bancaire dédié à mon activité ?

remove
11. Dès lors que vous exercer une activité professionnelle, le micro-entrepreneur doit impérativement posséder un compte bancaire qui est utiliser uniquement dans le cadre de l'activité de l'entrepreneur. Ce compte bancaire professionnel lui permet d'encaisser les recettes, de prélever les dépenses et les achats relevant de l'activité de l'entreprise, d'effectuer des prélèvement pour effectuer la rémunération de l'entrepreneur, obtenir un crédit ou encore avoir plusieurs moyens de paiement au nom de l'entreprise.
Vague footer

Création de votre entreprise en 3 étapes

Etape 1

Choisissez votre statut juridique

Etape 2

Nous rédigeons vos statuts

Etape 3

Obtenez votre KBIS

L'offre adaptée aux entrepreneurs

Créez votre entreprise rapidement

Création entreprise + Comptabilité

GRATUIT + 79€ HT / mois

  • Statuts juridiques
  • Annonce légale et frais d'immatriculation
  • Validation par nos juristes
  • Traitement de toutes les formalités + extrait du K-bis
  • Mission d'Expertise-Comptable

Plus de 6 000 entrepreneurs font confiance à Clementine.

Avis de jeremy

Jérém G.

Avis Google

J'ai confié ma comptabilité en tant qu'entrepreneur averti. Je transmets toutes mes informations en ligne et Clementine restitue ma comptabilité à jour.

Avis de Adeline

Adeline B.

Avis Vérifiés

Rapport qualité prix top pour mon commerce. La connexion directe avec prestashop me simplifie la vie. Je recommande.

Avis de Mathilde

Mathilde F.

Avis Apple store

Application facile à utiliser de part son interface. De bons ajustements ont été faits. Continuez sur cette voie!

4,3/5

Note Google

sur Google Avis

9/10

Note Avis vérifiés

sur Avis vérifiés

Démarrez votre essai gratuit de 14 jours dès aujourd’hui !

Clementine est la solution idéale pour gérer de façon simple, rapide et efficace votre comptabilité.
On sera toujours là pour vous aider !

Commencez gratuitement Stella